• Election de la peluche

     

    Election de la peluche

    L’effervescence autour de l’élection de la mascotte de l’année est encore au rendez-vous. Chaque année, je suis étonnée comme une petite peluche peut susciter tant de passions.

    Un renard de nos campagnes ? Un éléphant ou un lama nous faisant rêver à des paysages lointains ? Qui va l’emporter ? Quel animal sera assez mignon pour lutter aux côtés de nos bénévoles et de nos familles contre les maladies génétiques rares ?

    Il ne faut pas se tromper, et les électeurs prennent leur rôle au sérieux. Le flamant rose me plaisait personnellement beaucoup, mais justement trop « rose » au goût d’un grand nombre de votants.  Et à quoi avions nous pensé en présentant un rat ? Il ne faut pas plaisanter avec la mascotte, sa mission est bien trop importante.

     Sur les stands de décembre, par vent et par neige, elle devra par son simple minois donner de l’espoir aux familles en boostant notre récolte de dons. Et grâce à ces fonds nous pourrons aider concrètement ses familles pour, par exemple :

    • L’acquisition d’une chaise roulante
    • L’adaptation d’un logement, d’un véhicule, d’une place de travail
    • L’accès à un traitement non remboursé ou partiellement par les assurances en Suisse 
    • Des loisirs adaptés Un soutien indispensable à l’inclusion scolaire et professionnelle
    •  Des groupes de parole permettant de faire face à la maladie au quotidien

    Demain, vers une mascotte plus verte ?

    La fondation est sensible aux remarques d’une partie de ses donateurs qui souhaiteraient une alternative plus durable à notre mascotte.  Nous y réfléchissons, mais il est vrai qu’aucune solution ne nous a pour l’instant convaincue. 

    Récolter des fonds est de plus en plus difficile pour les associations caritatives en général. Les demandes d’aides affluent de partout et le portemonnaie du donateur, aussi généreux soit-il, n’est pas extensible. La fondation Téléthon à l’immense chance de pouvoir compter sur la mobilisation de ses incroyables bénévoles et elle leur en est infiniment reconnaissante. Pouvoir leur mettre à disposition une belle mascotte, capable de fédérer autour d’elle, est à ce jour la meilleure option pour la récolte de dons durant le Téléthon.


    Mais n’hésitez pas à nous soumettre vos avis et propositions dans les commentaires de cet article.

     



  • You might also like

    1 commentaire:

    1. Je voulais le lama. Mais comme elles sont toujours très douces et belles vos peluches, J'adopterai avec plaisir un renard en décembre.

      RépondreSupprimer

    Vos commentaires sont les bienvenus, merci !